Dôme Verónica

Plus communément appelé la « cabaña Verónica », ce petit dôme de 9 m2 est en fait un refuge situé à 2.325 m d’altitude, dans la province de Camaleño (Cantabria) et les montagnes appelées pics d’Europe en Espagne.

dome veronica

A la découverte du dôme Verónica

Histoire

L’origine du refuge remonte à 1961, quand l’ingénieur Conrado Senties et son ami l’architecte Luis Pueyo proposèrent au président de la fédération espagnole de montagne, don Julián Delgado Úbeda, d’acheter une coupole anti-aérienne du porte-avions américain Palau, vétéran de la guerre du Pacifique et qui était en démantèlement dans le petit port de Santurtzi, à l’est de Santander. Leur idée était d’installer le dôme comme refuge sur les pics d’Europe dans le nord de l’Espagne. Les deux amis aménagèrent un dôme habitable de 9 m2, à partir de la coupole en métal, puis le démontèrent pour l’emporter là haut après avoir numéroté chaque pièce.

salon maison bulle

Des conseils, idées, techniques sur la construction d'une maison bulle bioclimatique enterrée.

Accédez au club privé et découvrez des trucs, astuces, techniques, idées... sur comment construire une maison de 20 à 50 m2, sans chauffage, intégrée au paysage, facile a construire seul...

Conrado Senties

Une construction impossible ?

Aujourd’hui si vous deviez monter une petite cabane en montagne, vous auriez sans doute recourt à l’hélicoptère mais dans les années 1960, son prix était exorbitant, si bien qu’il a fallut monter le dôme a cheval, pièce par pièce, un travail titanesque qui a duré 8 jours mais qui fut très économique, comme vous allez pouvoir le voir dans la vidéo ci dessous (mauvaises images et son, désolé mais c’est d’époque).

Inauguration

Le 13 aout 1961, la « Cabaña Verónica » est enfin inaugurée en la présence de Verónica, qui n’est autre qu’une des filles de l’ingénieur Senties et qui en fut donc la marraine (en noir sur la photo avec son père au bonnet bleu en 1986).

Veronica Senties

Verónica y Mariano

L’histoire du refuge Veronica est intimement lié à la personnalité du montagnard, alpiniste et sauveteur Mariano Sánchez qui y vécut durant 25 ans. Le refuge était a l’abandon depuis de nombreuses années lorsque Mariano le découvre en 1983. Il a 34 ans et travaille comme gardien de sécurité à la compagnie d’électricité « Electra de Viesgo » de Santander et passe son temps libre dans les montagnes. C’est le coup de foudre. Il démissionne et commence a restaurer le petit dôme avec le projet d’y vivre en ermite. Il y monte tout son matériel à la main ou en sac a dos et descend rarement dans la vallée mais apprécie tout de même y boire une bière avec les employés du téléphérique pour rompre un peu sa solitude.

Mariano Sanchez devant la Cabana Veronica

25 ans

Durant 25 ans, Mariano Sánchez vit seul perdu a 2.325 m d’altitude. Durant toutes ces années, équipé d’une petite radio installée en 1985 par le gouvernement espagnol de Cantabria, Mariano se porte spontanément au secours des montagnards en difficulté. En effet, de part la situation du dôme, il est le premier a arriver sur les lieux des accidents et peut donner les premiers soins, apporter une couverture ou a manger en attendant les équipes de secours de la garde civile. Au fil des ans et de ses interventions spontanées et gratuites, il est ainsi devenu un élément vital pour la coordination des secours en montagne. Même si le refuge n’a jamais fonctionné comme tel, le fait de savoir que Mariano y vivait, incitait les secours et les montagnards de passage a faire appel a lui pour se réchauffer, déjeuner ou en cas d’urgence. Malgré la capacité maximale du refuge qui était de 6 personnes, il arrivait d’y dormir jusqu’à 17 personnes en cas de nuit de tempête. On raconte aussi que le lieu fut la scène de diners mémorables de « churrascos, langostinos y buen vino ».

Mariano Sanchez

9 m2

Moi qui prône la vie dans moins d’espace, je suis en complet accord avec Mariano, même si 9 m2 perdu dans la montagne, me semble un extrême mais visiblement il y a vécut ses plus belles années, loin de tout mais au service des autres. Respect Mr Mariano Sánchez.

9m2 pour vivre

Maladie

Mais tout cela prend fin à l’été 2007, lorsque Mariano tombe malade. Après plusieurs jours de forte fièvre, ses amis qui durant toutes ces années l’ont aidé a monter ses courses dont les boissons qu’il revendait aux maigres touristes qui passaient par le refuge, l’ont convaincu de descendre à Santander se faire soigner. Cela faisait 6 ans que Mariano n’était plus descendu dans la vallée. A l’hôpital Santa Cruz de Liendres, les médecins lui diagnostiquent une pneumonie, mais en réalité c’est bien plus grave, Mariano souffre d’un cancer aux poumons. Installé dans une chambre avec la vue sur les montagnes de la cordillère de Cantabria, Mariano s’est sans doute fait a l’idée qu’il ne remonterait plus à la « Cabaña Verónica ». Mariano Sanchez décède le 27 juin 2008, il avait 57 ans.

Hommage

Durant 25 ans, de 1983 à 2007, Mariano a gagné une grande reconnaissance dans le monde des montagnards. Son travail a toujours été de se porter au secours des autres de manière complètement désintéressée. Sa collaboration avec le groupe de secours en montagne et de gardes civils a toujours été reconnu fondamental pour venir en aide aux montagnards et touristes imprudents et a permit de sauver de nombreuses vies. Étrangement, il n’a jamais eu de salaire, ni de sécurité sociale et dépendait uniquement de l’aide publique et des gens de passage. En 2004, les autorités régionales lui rendirent hommage lors du premier « Gala del Deporte de Montaña de Cantabria ».
100 montagnards rendent hommage a Mariano Sanchez

Unis pour l’éternité

Mariano Sánchez et la « Cabaña Verónica » sont désormais unis pour l’éternité, non seulement dans la mémoire de ceux qui les ont rencontré là-haut, mais aussi parce que les cendres du « guardián de los Picos » ont été dispersées sur le « Pico Tesorero » par + de 100 montagnards anonymes ou amis qui sont montés lui rendre hommage sur l’une de ses escalades préférées.  Ils en ont profité pour poser une plaque sur la porte du dôme avec le texte « Estoy porteando. Voy con el talkie a la escucha. El guarda C. V. Mariano ».
hommage a Mariano Sanchez

Aujourd’hui

Près de 60 ans plus tard, le dôme est toujours debout, preuve de l’extrême solidité et supériorité des formes courbes. On lui a installé des panneaux solaires mais l’esprit de Mariano est là tout autour. Depuis 2008, le refuge est gardé par José Ramón Pasalodos.

cabana veronica

Grâce à Mariano Sánchez, la « Cabaña Verónica » est devenue un lieu mythique des montagnards.

cabana veronica por la noche

Un dôme pour 10.000 €

Savez vous qu’il est possible de construire une maison dôme pour seulement 10.000 € ? Je vous explique tout sur ce lien ou en cliquant sur l’image ci-dessous.

00-construire-une-maison-pour-10.000-euros-700x467

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 9.7/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +5 (from 5 votes)
Dôme Verónica, 9.7 out of 10 based on 3 ratings

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.