Maison bulle : pour vivre autrement

Chaque visiteur qui passe au chantier me demande à un moment donné : Et les meubles, vous les mettez où ?
Ah oui les meubles, voyons voir… Bon, autant vous le dire tout de suite, l’armoire normande de votre arrière grand mère ne rentrera pas dans la maison bulle, j’en suis désolé. Car vivre dans une maison bulle, c’est d’abord et avant tout vivre autrement. On ne vit pas dans une maison bulle comme dans une maison traditionnelle. La démarche va plus loin, elle est plus profonde, il s’agit d’une autre façon d’Habiter.

salon-hamac-maison-bulle-daniel-bord

salon maison bulle

Des conseils, idées, techniques sur la construction d'une maison bulle bioclimatique enterrée.

Accédez au club privé et découvrez des trucs, astuces, techniques, idées... sur comment construire une maison de 20 à 50 m2, sans chauffage, intégrée au paysage, facile a construire seul...

Qu’entendez vous par vivre autrement ?

La maison traditionnelle

Lorsque vous achetez ou construisez une maison traditionnelle, celle ci vous est donnée nue ou vide, sauf pour les wc, la salle de bain et la cuisine qui comportent déjà leur lavabo et meubles complémentaires mais les autres pièces sont vides. Étrange d’ailleurs que certaines pièces soit pré équipées et pas d’autres non ?
Et que faites vous tout de suite dans cette maison ? Vous la remplissez de meubles, de tableaux, de lustres et appliques murales, vous y collez du papier peint sur les murs ou les peignez et bien souvent vous aménagez l’extérieur, et surtout la façade d’un beau portail et d’une belle grille.

maison-traditionnelle-beau-portail

La maison bulle

Dans une maison bulle, les meubles sont le plus possible intégrés dans les parois et donc conçus au fur et à mesure de l’avancement de la construction. Les placards tournants sont logés dans des cylindres incrustés dans les murs, la banquette du repas ou du salon est en béton tout comme les plans de travail de la cuisine et de la salle de bain avec sa douche intégrée dans la parois…
Bien sur, l’inconvénient majeur, c’est que l’on ne peut plus changer ses « meubles » mais encore une fois, il s’agit ici de vivre autrement ! Les meubles ne sont plus « meuble » (l’ont ils vraiment été un jour d’ailleurs ?) ou en partie décoratifs, il ne sont plus jetables ou remplaçables, ils sont fixes, solides et surtout fonctionnels, tout en étant beaux (avis perso peut être) et surtout ingénieux.
En effet, réfléchissez un instant, quelle est la durée de vie d’un meuble acheté chez Ikea, Interior’s ou Conforama ? Quelques années, voir moins. Car les meubles de ces grandes enseignes ne sont plus en bois, il sont en formica, en médium ou en contre plaqué. Pour avoir un vrai meuble en bois, il faut vous adresser à un menuisier, voir à un ébéniste mais la, le prix ne sera plus le même car aujourd’hui la qualité se paie.
Dans la maison bulle, les meubles sont intégrés dans les murs. Fabriqués en béton, ils sont très économiques, solides et inusables.

baignoire ronde

Et pour l’extérieur ?

Comme dit Antti Lovag dans une vidéo, l’extérieur, on s’en fout car le principal c’est la vie a l’intérieur et ceci est valable aussi bien pour une maison bulle que pour une maison traditionnelle. Le beau portail c’est pour les voisins et quelques minutes pour soi lorsque l’on rentre du travail, mais ensuite vous ne vous installé pas devant a le regarder, vous vivez a l’intérieur de votre maison et c’est l’intérieur qui devrait être prioritaire. Y limiter ses déplacements, avoir tout a portée de main, avoir des vues différentes sur l’extérieur, pouvoir s’asseoir dans sa douche…
A quoi cela sert il d’avoir un beau portail sinon pour épater les voisins et les amis ? Est ce réellement utile ? L’argent dépensé dans son achat et installation ne pourrait il pas être utilisé autrement ? En loisirs par exemple mais il s’agit là d’un avis personnel bien sur.
Et que dire de la toiture que la grêle vient percer ou des frais liés à l’entretien de la façade, alors que dans une maison bulle enterrée, ces frais disparaissent. Quelle économie !!!

maison-enterree

La cuisine et le coin repas

Bien avant la mode de la cuisine américaine, Antti Lovag avait conçu sa bulle maquette avec un comptoir de cuisine largement ouvert sur le coin repas. Sa démarche va plus loin puisque sa table repas est mobile et vient s’encastrer dans la cuisine, permettant ainsi d’y poser les verres, les assiettes et couverts, le rôti…

discussion autour d'un verre chez Antti Lovag

Le dressing, salle de bain et chambre

Dans ses multiples réflexions, Antti explique que lorsque l’on va se coucher, on se déshabille, on se lave et on se met au lit. Le matin, le processus est inversé, on se lève, on se lave et on s’habille. Ce cheminement permet de ne pas réveiller celui qui dort en entrant dans la chambre récupérer ses chaussettes ou sa chemise.

vivre-autrement-placard

Pour plus d’informations sur les meubles d’Antti Lovag, vous pouvez vous reporter à l’article de Pierre Roche du n° 16 de la revue Habitat disponible auprès de l’association du même nom en contactant son président Christian Roux par email : [email protected].

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 9.5/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Maison bulle : pour vivre autrement, 9.5 out of 10 based on 2 ratings

Commentaires

    • Bonjour Danièle et merci de votre commentaire,

      Selon vous, le béton est nuisible pour la santé ? Oui peut être, mais alors dites moi qu’est ce qui n’est pas nuisible aujourd’hui pour la santé ?
      Savez vous que se chauffer au bois serait dangereux ? Aujourd’hui, le simple fait de vivre est pour moi dangereux pour la santé. Nous respirons les pesticides que les agriculteurs déversent dans leurs champs tout autour de nous et nous buvons l’eau des nappes phréatiques bourrées de ces pesticides. Croyez vous que l’air de Fukushima ai disparu ? Ou que celui de Tchernobyl se soit réellement arrêté à la frontière ? On nous dit de manger au moins 5 fruits ou légumes par jour mais s’ils ne viennent pas de votre jardin, ils sont certainement bourrés de pesticides…

      Au milieu de tout cela, qu’est ce qui pourrait permettre de construire une maison bioclimatique, enterrée (sans chauffage), fonctionnelle et qui serait très économique tout en étant agréable à vivre ?
      Je n’ai pas trouvé autre chose que le voile de béton en forme de bulles pour résister a plusieurs mètres de terre au dessus, indispensable pour notre concept de stockage de chaleur inter saisonnier qui nous permettra a terme de nous passer de chauffage.

      J’ai visité + de 30 maisons bulles. Tous les propriétaires y vivent depuis au moins 20 ans sans aucunes gènes ou irritations. Antti Lovag a construit une dizaine d’édifices, il a donc été en contact avec le béton durant près de 50 ans et il vit toujours aujourd’hui à 93 ans dans une maison bulle en béton. Joël Unal a construit plus de 100 édifices depuis les années 1970, Peter Vetsch plus de 50 maisons en voile de béton et enterrées…

      La maison idéale, écologique et surtout pas chère n’existe pas, ou alors il faut le faire savoir.

      Nous proposons une solution pour une maison économique, sans chauffage et agréable a vivre. Ce n’est certainement pas la maison idéale mais ce n’est pas qu’une maison en béton, c’est une maison sans chauffage, intégrée dans le paysage et invisible des passants, facile a construire par n’importe qui grâce a la technique simple du voile de béton (ce qui n’est pas le cas pour une maison en parpaings, en bois ou en paille dans laquelle il faudra une charpente et des tuiles ou ardoises donc l’intervention d’un technicien).

      Les écologistes pur et dur qui viennent au chantier crient lorsqu’ils voient la structure en métal ou le béton mais reconnaissent qu’on s’y sent bien, qu’il y a de l’énergie, que c’est très économique et que la finalité de se passer de chauffage suffit a elle seule pour dire que l’on peut faire une entorse en construisant en béton.

      Philippe

  1. Bonjour, selon vous, à prix équivalent, quels sont les avantages et les inconvénients d’une maison bulle en béton par rapport à une maison éco-dôme en sacs de sable…?
    Les 2 options me plaisent à vrai dire…

    Bien à vous

    Paul

  2. bonjour Paul

    Les principales différences entre une construction en sacs de sable et en voile de béton viennent de leurs matériaux de réalisation.
    le voile de béton, s’il est bien entretenu, peut dépasser le siecle. Il est résistant à la vapeur d’eau, peut prendre la forme que l’on veut mais n’a pas un bon pouvoir isolant et une faible inertie thermique compet tenue de son épaisseur.
    Les empilages de sacs de sable ont une durée de vie encore inconue, cela doit dépendre principalement du choix de la matière du sac. Une protection semble indispensable pour protéger le sac des intémpéries et des UV.
    Les murs en sacs de sable ou de terre, ont une très forte inertie thermique au vue de leurs épaisseures mais il ont le même coefficient thermique (à quelque centièmes près) que le béton.
    La forme que peut prendre les murs en sacs sont limités par la gravité qui n’est pas contrecarrée par une structure squelettique.
    La résilience mécanique de ces deux formes est différente, l’une est fixe et reporte les efforts sur sa structure interne, l’autre a tout ces constituants qui peuvent glisser entre eux et ainsi répartir les efforts.
    Personnellement, je crois que pour une construction durable en sacs de sable ou autres, même bien protégés des éléments extérieurs, il faut une solide fondation (sauf sur de la roche). Le volume et la densité des murs impose une fondation qui à elle seule serait plus gourmande en béton qu’une maison en voile de béton. Aprés faire un abri provisoire en sacs rempli, pourquoi pas, tant qu’on à des manutentionnaires.

    Ce n’est que mon point de vu, a partir de mes connaissances. je te conseil avant de choisir de bien prendre en considération tout les objectifs que ta future construction devra remplir.

  3. Bien sûr, les personnes ayant déjà construit des maisons bulle on dû réfléchir au problème bien plus longuement que moi, mais il me semble qu’il n’est pas nécessaire que les meubles soient en béton… La structure de la maison, c’est le principe, mais pourquoi ne pas utiliser le bois pour l’intérieur ? Il y a plus de choix, c’est plus chaleureux, plus écologique, plus modulable et plus moderne. Cette utilisation du béton pour tout est un reliquat des années 70.

    • Vous avez tout a fait raison Eva (dommage que vous n’ayez pas laissé votre email) et c’est ce que je montre dans mon site privé. Que ce soit Antonio ou Antti, ils ont presque tous utiliser le bois mais ceux qui ont utilisé le béton pour leur mobilier, l’ont aussi fait par économie car il ne faut pas oublier que la maison en voile de béton est d’abord très économique en matériaux. En bref, il y en a pour tous les gouts.
      Cela me donne l’idée de faire un article sur le mobilier mais je ne sais pas quand car j’ai déjà 326 articles en brouillon a rédiger…
      Philippe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.