Béton de terre

Béton de terre

Une maison bulle en terre, pourquoi pas…

On me demande parfois pourquoi je n’ai pas réalisé ma maison bulle en terre, ou que le béton n’est pas écologique
Je réponds à peu près toujours la même chose.
A l’heure d’aujourd’hui, le seul recul que je peux avoir en consultant certains auto-constructeurs de maisons bulles, c’est sur le voile de béton.
Je reste persuadé qu’il serait intéressant de réaliser une maison bulle en terre, mais il faut avoir des moyens financiers pour cela, pour faire des essais, je ne suis pour l’instant qu’un particulier.
Et puis, il y a aussi la beauté et les possibilités presque infinies qu’offrent le voile de béton pour réaliser des formes courbes, et ça, ça n’a pas de prix…

salon maison bulle

Des conseils, idées, techniques sur la construction d'une maison bulle bioclimatique enterrée.

Accédez au club privé et découvrez des trucs, astuces, techniques, idées... sur comment construire une maison de 20 à 50 m2, sans chauffage, intégrée au paysage, facile a construire seul...

Centre de recherche

Construire une maison bulle ou une maison enterrée en terre, nécessite au préalable de faire une étude et des essais (quelle forme serait la mieux adaptée, quelle épaisseur, quelle composition du matériau, pourrait-on réaliser toutes les formes…), pour déterminer la résistance du matériau, face à la poussée que la terre va exercer lorsque l’on va recouvrir la maison de terre… Il n’y a pas de recul sur ce type de construction, mis à part les maisons enterrées réalisées en béton ou en voile de béton, comme les maisons de Bill Lishman, William Morgan ou Etienne Fromanger.

Kerterre

Certains pourraient me dire « mais si, il y a les kerterre’s ! ». Oui c’est vrai mais connaissez-vous une kerterre enterrée ou recouverte de terre ? Ce serait un projet intéressant à lancer… mais qui nécessite aussi des fonds. Qui va se lancer dans cette aventure ? Qui va « risquer » x.000€ ou xx.000€ à fonds perdus ? Vous ?

Armature

Si on devait utiliser une armature écologique et naturelle, je pense que la plus intéressante à travailler serait le bambou. Ca pousse rapidement, c’est hyper souple, on l’utilise pour des échafaudages immenses…

Pisé ou terre crue

L’article que vous êtes en train de lire, a été largement inspiré par l’article Espazium de l’architecte Alia Bengana, elle-même inspirée visiblement par les constructions en pisé de l’architecte autrichien Martin Rauch.

Le sujet est tellement vaste que lorsque vous tombez dessus, vous y passez des heures.

Troglobulle en terre ?

Alors, une troglobulle en terre est-elle pour bientôt me demanderez-vous ? Ce serait génial en effet, mais cela demanderait trop de contraintes (moules spécifiques courbes, temps de mise en oeuvre, main d’oeuvre…) et cela pour une forme définie, une demi-sphère de x m de diamètre par ex. Adieu les formes libres… Néanmoins je garde l’idée sous le coude, peut-être pour une maison enterrée en forme de voute ou dès que nous aurons réalisé un moule pour une dimension définie…

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.