Archives INA sur les maisons bulles

Le reportage que vous allez découvrir est issu du journal télévisé de France 2 du 27 février 1999 et m’a été transmit par le services des archives INA (institut national audiovisuel).

archives-ina-maisons-bulles-fevrier-1999
Vous y découvrirez Antti Lovag dans sa maison bulle de Tourrettes-sur-Loup et Pierre Cardin dans la villa de l’Esquillon qu’il appellera par la suite le palais bulles.
Le reportage fait mention du classement aux monuments historiques de la maison bulle de Tourrettes-sur-Loup.
« Construites dans les années 70 les maisons bulles de Tourrettes sur Loup dans les Alpes Maritimes, viennent d’être classées monuments historique. Conçues par l’architecte islandais ANTTI LOVAG, et surprenantes par leur aspect d’igloos superposés, elles font désormais partie du patrimoine architectural national.Les différents plans extérieur/intérieur des maisons bulles alternent avec des interviews de leur concepteur Antti LOVAG et du couturier Pierre CARDIN, propritétaire d’un maison bulle à Théoule-sur-Mer. »

salon maison bulle

Des conseils, idées, techniques sur la construction d'une maison bulle bioclimatique enterrée.

Accédez au club privé et découvrez des trucs, astuces, techniques, idées... sur comment construire une maison de 20 à 50 m2, sans chauffage, intégrée au paysage, facile a construire seul...

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 7.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Archives INA sur les maisons bulles, 7.0 out of 10 based on 3 ratings

Commentaires

  1. Vidéo intéressante et beau projet en général 🙂

    Quelqu’un sait-il à quel niveau s’est arrêté le projet d’Antti Lovag évoqué à la toute fin de la séquence concernant les moulages ?

  2. Le principe de construction que Antti cherche a développer depuis toujours est un système simple d’utilisation et avec un délai de réalisation rapide.

    Il a longtemps cherché un système de construction de maison bulles par élément pré-fabriqué, dont une réalisation a été faite à Aix. Mais les contraintes de manipulation et de finition ne l’on pas satisfait. En effet il faut une grue pour assembler les blocs et de longues heures de finition pour masquer les raccords entre les blocs.

    Ses recherches se sont portées sur la préfabrication de la finition, comme support pour le reste de l’ossature. Très fragile, le seul début de test a été un échec, cependant très intéressant avant même le début de l’essai.

    Ses travaux se sont orientés depuis sur des coffrages. Des industriels ont travaillé sur ce projet, et des tests plus que concluants ont été réalisés. Pour ceux qui sont passé à Tourrette, c’est notamment l’arche à trois pattes posée sur des parpaings, en face de l’atelier.

    Depuis, le projet est toujours d’actualité, Antti me passe progressivement la main pour poursuivre la mise au point de ce projet, et les industriels sont prêts à démarrer une fois les barrières admninistratives franchies. Actuellement les difficultés techniques de réalisation sont surmonté et bientôt la démarche de validation techniques par les organismes vont, je l’espère, bientôt démarré.

    La plus grande difficulté, de tout le projet est l’optimisation des volumes habitables.

    En effet le plus grand frein au développement de ce type de construction, est que Antti n’arrive pas définir les dimensions globale de chaque série de coffrage. Cela fait plus de vingt ans qu’il cherche les formes idéales à fabriquer

    Mais sinon pour résumer, les premières estimations donnent la réalisation d’une portion de sphère en trois mois (temps de prise très long) avec seulement une semaine de travail à deux, pour un coût moyen entre 300€ et 800€ du m² suivant le type d’isolation voulue pour une pièce finie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.