Rencontre avec Antti

Antti Lovag architecte habitologue maisons bulles

Antti Lovag architecte habitologue maisons bulles

J’ai rencontré la première fois Antti Lovag le 11 janvier 2007, le jour de mes 40 ans. J’étais en déplacements pour le Bisou, un salon professionnel du cadeau à Nice et j’avais pris RDV avec lui l’après midi. J’en avais entendu parlé depuis plus de 20 ans et m’étais passionné pour ses constructions mais habitant Châteauroux puis le Mexique, il m’étais difficile de me déplacer facilement dans le sud de la France.

salon maison bulle

Des conseils, idées, techniques sur la construction d'une maison bulle bioclimatique enterrée.

Accédez au club privé et découvrez des trucs, astuces, techniques, idées... sur comment construire une maison de 20 à 50 m2, sans chauffage, intégrée au paysage, facile a construire seul...

discussion autour d'un verre chez Antti Lovag

discussion autour d’un verre chez Antti Lovag

Tout le monde m’avait dit soit tu l’aimes, soit tu le détestes mais je n’avais compris pourquoi jusqu’au jour dit. J’avais déchargé mon camion au salon et je voyageais donc à vide, heureusement !!! Car pour aller chez Antti, il faut le vouloir. En effet il habite toujours sur les hauteurs de Tourrettes-sur-Loup, au lieu dit Le Rouréou, dans une petite bulle-maquette de 50 m2 qu’il s’était construite à la fin des années 1960 sur le terrain de l’un de ses clients pour être près du chantier de la maison qu’il construisait pour lui.

plan bulle-maquette Antti Lovag, 50 m2 d'ingéniosité

plan bulle-maquette Antti Lovag, 50 m2 d’ingéniosité

Et la pente est sérieusement abrupte, surtout en camion. Passé le portail, il faut suivre un chemin sinueux et escarpé qui monte, qui vire, qui monte et qui vire, qui monte encore à travers les oliviers et les objets et bulles en tous genres. Enfin arrivé au sommet, une petite pancarte indique Antti Lovag avec une flèche, signe de ne pas aller se garer de l’autre côté mais bien du côté du capharnaüm et de l’atelier au fond.

cabine téléphérique maison gaudet

cabine téléphérique maison gaudet

A l’atelier justement, je demande mon chemin et un ouvrier affairé à son ouvrage métallique m’indique un petit sentier pédestre escarpé en me disant tu verras c’est au fond, une porte ronde mais ça va dépendre de son humeur, encore une fois on me mettait en garde mais pourquoi ? Quel pouvait bien être cet étrange personnage, un animal sauvage sans doute ? Arrivé à sa porte, un grand cercle en fibre de verre teinté, je frappe et j’entends Pousse ! pousse bon dieu ! Et me voila dans l’antre de l’ours. J’avais déjà visité plusieurs maisons bulles (Daniel Bord dans les Pyrénées, Christian Roux près de Lyon, maison Cavy à Orsay…) mais là, j’étais chez Antti, le Maître, le Gourou, le Dieu des bulles.

entrée bulle-maquette Antti Lovag

entrée bulle-maquette Antti Lovag, remarquez la poignée de porte

Chaque pas dans le petit couloir me faisait découvrir sa bulle, là d’où tout était partit, le point de départ du chemin. Mon regard se portait sur des détails, des tablettes posées au mur (enfin… pas vraiment un vrai mur car courbe) comme suspendues, une fenêtre ronde à gauche, un skydome au dessus, un mini hamac…

arrivée cuisine repas bulle maquette

arrivée cuisine repas bulle maquette

Puis une marche plus bas j’entrais dans un grand espace faisant office de salon, salle a manger cuisine, une seule bulle d’environ 6 m de diamètre, la pièce de vie de la maison avec son lit repos donnant sur le jardin et son poêle à bois en forme de tube métallique. Antti m’attendait confortablement assit à sa table repas qui lui fait également office de table a dessin. Après les civilités d’usage que l’on doit avoir envers une personne plus âgée il me dit d’entrée faut me tutoyer !, le ton était donné. Et nous voilà qui entamons la discussion Et tu veux construire une maison bulle où ? A Châteauroux dans le centre de la France lui dis je. Ah oui, Paris c’est pas le centre… Voilà Antti, ce personnage controversé mais si attachant, une bête curieuse pour certains, ceux qui manifestent une forme de rejet devant ce qu’ils ne connaissent pas, devant ce dont ils ont peur ou devant ce dont ils aurait aimé connaitre ou avoir fait, un peu de jalousie parfois car lui a pleinement réalisé sa vie, une vie d’aventures et de rencontres, une vie de création.

Antti pensif

Antti perdu dans ses pensées, sans doute encore une idée géniale

Mais voilà que j’allais découvrir pourquoi on m’avait mit en garde, j’allais dans l’instant qui suit commettre la faute qui aurait pu me couter non pas la vie mais ma relation avec mon gourou. Le voyant ouvrir ses boites de médicaments, il me demande d’aller chercher sur le comptoir de la cuisine, le désinfectant, Oui c’est ça me dit il en pointant son doigt sur une bouteille recouverte par une sorte de chaussette en laine. La chaussette retirée je découvre une bouteille de Vodka. Il se sert un verre et un autre pour moi tout en continuant à décortiquer ses pilules de leurs plaquettes et me voilà prit d’un sentiment mais non, il ne va pas faire ça, et me sentant le droit de le mettre en garde je lui lance sur de moi tu sais Antti c’est pas vraiment conseillé de prendre ses médicaments avec de la Vodka. Je n’ai même pas pensé un instant que ce n’était surement pas la première fois et qu’à presque 90 ans, c’était peut être ça qui le conservait et là, l’ours s’est réveillé, il a bondit hors de sa cage et s’est adressé a moi de sa voix forte et vrombissante tu vas pas commencé à me faire chier, si t’es pas content tu prends la porte. C’est à ce moment là que je me suis souvenu des mises en garde tu l’aimes ou tu le détestes ou ça dépend de son humeur. Ceux qui connaissent Antti comprendront. Moi qui avais attendu 20 ans pour venir voir mon gourou je n’allais pas plier les gaules aussi vite, je me suis tu et j’ai entamé la conversation sur autre chose, un détail de sa maison et alors pourquoi tu as mis cette fenêtre ici ?. J’avais compris qu’Antti est un être entier.

Antti Lovag

Antti Lovag

J’étais venu en début d’après midi pour passer un moment avec lui et j’y serais resté la nuit mais il fallait que j’aille dormir car demain je bossais. J’ai quitté Antti en soirée après avoir passé des heures et des moments merveilleux avec lui à l’écouter, à me nourrir de ses paroles. Antti Lovag, une des seules personnes que je connaisse qui dit ce qu’elle pense et qui fait ce qu’elle dit, un personnage que j’aurais aimé rencontrer plus tôt. Aujourd’hui à 93 ans, Antti est très fatigué mais il tient le coup, sans doute est il encore en train de nous mijoter une nouvelle idée.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 9.3/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Rencontre avec Antti, 9.3 out of 10 based on 3 ratings

Commentaires

  1. Un très beau projet !

    Ma femme et moi avons le rêve : construire notre propre maison bulle; mais, nous sommes localisés en région Parisienne a cause de mon travail et ici les terrains sont hors de prix.

    J’aime cette architecture depuis tous petit (souvenir d’une maison bulle a Orsay), nous avons fréquenté a plusieurs reprise Antti Lovag et les Roux, nous avons même participé a un chantier vers 2003 !

    J’ai même eu la chance de travailler pendant quelques années dans un laboratoire (site du Cerga) conçu par Antti.

    Mais pour l’instant, c’est trop difficile de concilier travail et ce genre de projet 🙁

    Bon courage !

    • bonjour et merci des encouragements
      vous serez les bienvenus au chantier quand vous le souhaiterez
      nous avons sans doute des milliers de choses a partager
      philippe

    • Bonjour Jean-Bernard,
      Tout projet demande réflexion, un peu d’argent et du temps mais rien n’est impossible, il faut s’en donner les moyens.
      Regardez moi, je suis gérant d’une société où je suis l’unique employé, je gère donc mon temps c’est vrai mais au printemps et en été, ce sera plus difficile car c’est ma période de grandes ventes, néanmoins ce projet me tient a cœur depuis trop d’années pour ne pas trouver le temps nécessaire à sa réalisation.
      Vivre à Paris c’est certain que le prix des terrains ne doit pas être donné mais peut être avez vous une maison de campagne ou alors il faut vous mettre à chercher le weekend un terrain ou construire votre cocon. Suivant votre situation familiale, une petite bulle pourrait peut être suffire ? Les conceptions d’Antti Lovag permettent de créer des habitats réellement fonctionnels et économiques vous le savez si on met la main à la pâte mais ça vous semblez l’avoir fait puisque vous avez participé à un stage et rencontré Christian.
      En tous cas, mon chantier vous est ouvert et j’espère bien vous y rencontrer.
      Et si vous avez une page Facebook ou des amis intéressés par le concept, parlez leur du site Habitat-Bulles.com
      A bientôt,
      Philippe

  2. Bonsoir

    Je suis heureux de voir que l’histoire continue.

    Ce soir j’avais envie de faire un arrêt sur image et d’en profiter pour saluer ceux qui font que les bulles d’antti ont toujours une âme:

    J’ai connu Antti début 80, il a été mon maître pendant plus de 10 ans. il nous a tout appris,, formé, entraîne à Carrare , à Bologne (Antonio doit se souvenir de cette nuit de cavale).on etait une dizaine d’archi, on a brassé du beton.’, tordu des ferraiiles, pose du negalto, du stucanet, sous les engueulades amicales de Luiggi et Antti
    Avec Pierre Raffaillac nous avons construit une bulle À salon de provence avec très peu de Moyens et le maître est venu valider à la fin du chantier un grand moment je vous assure, Whisky à flot comme d’hab!!
    Antti m’a confié la conduite du 1er chantier de formation chez Daniel Bord, ou j’ai connu Nicolas étudiant qui après ce stage est allé travaillé quelques années avec Antti à Tourettes.
    J’ai eu la chance de faire quelques bulles dans les écoles et des projets qui n’ont pas tous aboutis mais bien délirants.
    j’ai eu une commande dans le Var de maison bulle pour un brocanteur dans les années 90 . À l’époque Pierre Raffaillac etait en train de terminér les travaux de la maison des Roux aLyon et peu disponible. Une fois le projet conçu et permis accorde Le client avait le choix pour construire son projet de travailler avec Joël UNAL ou Antonio BENINCA.;et c’est Antonio Beninca qui l’a réalisée avec son fils ( je crois que ce fut difficile pour Antonio et en plus on lui avait volé son camion)
    De temps en temps je passe voir Antti dans sa maison et je me promène autour de l’atelier ou tout est reste en place . J’ai un petit pincement au cœur, car Antti est très fatigué, et à du mal a reconnaître les gens, les visites sont très courtes.
    Bref les maison Bernard, l’Esquillon,Gaudet sont devenus des monuments historiques, ont changé de propriétaire mais pas de créateur;
    Daniel Bord, Antonio Beninca, nicolas Bergougnoux sont toujours a Pied d’œuvre , je constate avec joie que de nouveaux ont repris et continue de se passer le relais de l’auto construction . j’ai une pensée amicale pour tous ceux qui ont été fascine par Antti et qui ont fait un bout de chemin à ses cotes, moments magiques qui vous marquent à jamais.

    Bonne continuation
    Hervé REBOULIN

    • Bonjour Hervé, je pensais justement a vous ce matin en relisant le numéro 2 d’habitat, l’article sur Daniel Bord ou vous êtes présent. Avez vous un téléphone ou vous joindre ?

  3. Bonsoir

    Mon téléphone est le 04 90 56 35 17 ou le 068 23 23 948
    Je crois que nous avions eu un article sur le numéro 1 mais il est épuisé .
    J’ai une profonde envie de me relancer dans les bulles j’ai eu une proposition à Madagascar mais un peu risque.
    À votre service

Répondre à admin Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.