La Tiny Bulle c’est quoi ?

Vous avez sans doute entendu parler de la Tiny House, une sorte de grosse caravane ou roulotte en bois, très tendance aux États Unis. Eh bien, la Tiny Bulle se veut du même principe mais non roulant et la plupart du temps enterrée.

tiny bulle enterrée

Qu’est ce qu’une Tiny Bulle ?

Une tendance américaine

La tendance des mini maison est née en 1999 au États Unis dans la tête de Jay Shafer, un designer américain. Adepte de la vie dans la nature et de l’écologie, Jay voulait mettre au point un logement dont l’objectif principal serait de faciliter son quotidien et qu’il soit mobile. A force de perfectionner sa construction, il a fini par créer une petite maison à roulettes qu’il a baptisée la Tiny house. Petite, vue de l’extérieur, ses nombreuses lucarnes et fenêtres lui donnent un effet d’agrandissement dès que l’on pénètre à l’intérieur.

tiny-house-jay-shafer

Mouvement mondial de la petite maison

Aujourd’hui, il se construit des tiny house un peu partout dans le monde et pas toujours mobiles. De plus en plus de personnes se rendent compte que l’on a pas toujours besoin d’une grande surface pour vivre. Mais surtout, qu’il faut construire une maison adaptée à ses besoins qui ne sont pas les mêmes si l’on est célibataire que si l’on vit en couple avec 4 enfants. Construire plus petit permet aussi d’avoir un faible impact sur la planète et donc de consommer moins et profiter de plus de loisirs en famille, sorties entre amis…

le monde des tiny house

Le concept de la Tiny Bulle

La Tiny Bulle n’est pas une caravane, ni une roulotte, c’est une vraie maison en dur (très dur même), un peu une maison de vacances mais pour vivre a l’année. Le concept est inspiré des travaux, idées et constructions des architectes Antti Lovag, Peter Vetsch, Jean-Michel Ducancelle, Nicolas Bergougnoux ou Javier Senosiain et des auto constructeurs Antonio Benincà, Daniel Bord, Joël Unal

tiny bulle antti lovag

Notre slogan : « Comment vivre mieux dans moins d’espace ».

Plusieurs modèles de Tiny Bulle sont possibles, de la nano house pour célibataire à la small house pour couple avec un enfant(s). La Tiny Bulle est compacte et offre tout le confort d’une maison dans le minimum d’espace sans pour autant être serré à l’intérieur, en privilégiant la fonctionnalité et l’économie. Mais la Tiny Bulle est plus qu’une mini maison bulle, c’est une autre façon de construire et vivre selon ses vrais besoins tout en s’adaptant au terrain sur lequel elle est construite.

Une maison écologique ?

Attention !!! La Tiny Bulle n’est pas 100% écologique car elle utilise le voile de béton pour sa structure. Mais aux écologistes purs et durs qui crient au sacrilège, je leur demande de me donner un exemple de maison écologique qui serait aussi économique ? Car construire en bois ou en paille, isoler en laine de mouton ou quelque matériau naturel… c’est bien mais combien ça coute ? Les maisons traditionnelles coutent déjà plus de 100 000 euros sans le terrain, alors lorsque j’entends qu’une maison « écolo » couterait au minimum 20% en plus, je me demande « Qui peut construire une telle maison ? ».

Tiny maison enterrée

J’ai un ami qui a fait un crédit de 140 000 € pour construire une maison en bois. Il a prit un congé de 4 mois pour avancer sur son chantier et il m’a dit récemment qu’il n’y serait pas avant un an. Est ce que cela vaut la peine de s’endetter sur 20 ans, juste pour construire une maison qui emploie presque 100% de matériaux naturels ?

La Tiny Bulle est a l’opposé. La maison n’est certes pas écologique à 100% mais elle est ;
– enterrée et donc invisible des passants,
– autonome en chauffage car orientée plein sud,
– isolée naturellement par la terre grâce au système PAHS,
– sans entretien (plus de ravalement de façade a faire tous les 5 ou 10 ans, moins de désherbage…),
– intégrée dans le paysage grâce a son toit végétalisé planté en permaculture,
– compacte, sans cloisons mais sur différents niveaux,
– fonctionnelle grâce à ses meubles intégrés dès le départ,
– sans portes ou seulement 2, celle de l’entrée et celle des wc,
– économique a construire si on le fait soi même (pas de parpaings, ni de charpente, ni toiture, ni placo)
– antisismique et anticyclonique grâce à la technique du voile de béton,
– adaptée aux besoins financiers de ses occupants qui ne sont plus prisonniers d’une dette pour se loger,
– impôts très faibles,
– …

Tiny Bulle Nicolas Bergougnoux

Histoire

Il pourrait être utile de rappeler que nos ancêtres vivaient dans des grottes, des tipis et des huttes. Certains esquimaux vivent encore dans des igloos et des villages africains sont encore faits de dômes en bois ou en terre, les gens du voyage vivent dans des caravanes et on trouve de plus en plus de yourtes. Le concept des mini maisons n’est donc pas nouveau. Certains critiquent les gens qui innovent et vivent dans du rond mais ils oublient que l’on y a toujours vécu et qu’on y est très bien car cela correspond a notre moi le plus profond. Les visiteurs de maisons bulles disent souvent qu’on s’y sent comme dans le ventre de sa mère.

 Tiny histoire

Pourquoi construire une Tiny Bulle ?

Aujourd’hui, le prix des maisons est devenu inabordable pour bon nombre d’entre nous et pourtant, devenir propriétaire de sa maison reste le rêve de millions de français. Partant du principe que la technique du voile de béton est peu onéreuse, il est logique de penser qu’une mini maison réalisée dans ce matériau, qui plus est enterrée, sera d’un cout extrêmement bas.
Avez vous remarqué une chose étrange, lorsque l’on est étudiant ou que l’on vit dans une grande ville (Paris, Bordeaux ou New York), on vit la plupart du temps dans des petits espaces ou chaque cm2 est optimisé au maximum. Mais dès que l’on habite en province, il nous prend des envies de grandeur et l’on fait construire bien souvent plus grand que l’on a réellement besoin. On se retrouve avec une maison de 100 m2 ou plus, avec un couloir qui ne sert à rien, des portes qui restent constamment ouvertes, des plans de travail de cuisine ou de salle de bain d’une hauteur de 85 cm parce que c’est la norme mais non adaptés à notre taille, des impôts qui suivent la surface construite, un grenier non aménagé et donc qui ne sert a rien mais vous a couté un bras, des volets a repeindre tous les 3 ans, une façade a refaire, des problèmes d’isolation…
Rappelez vous que vous vivez plus de 50% de votre temps dans votre maison, alors pourquoi faire la même maison que votre voisin ? Pourquoi construire si grand si c’est pour passer votre temps à désherber et repeindre constamment les volets ? Vous n’avez qu’une vie sur terre, alors vivez la a fond, dans la joie et le bien être, en profitant au maximum de votre famille et de vos amis, en voyageant… Construisez une maison adaptée à vos besoins !

tiny bulle antti lovag

Pourquoi la sphère ?

Lorsque l’on cherche mini maison ou Tiny house sur Google, on trouve des dizaines de sites américains pour la plupart, qui nous montrent des petits chalets en bois ressemblant à une maison traditionnelle mais en plus petit, des cubes ou rectangles habitables. Personne n’a jamais utilisé le potentiel des maisons sphériques. En partant du fait que la sphère est la structure la plus simple et économique à construire, il est évident qu’elle a sa place dans le marché des small house.

tiny studio

Architecture de la nature

Construire rond, c’est construire en harmonie avec la nature qui nous entoure. Dans la construction en rond, vous n’avez qu’une seule dimension a connaitre : le rayon, alors que dans un cube ou rectangle vous devrez connaitre la longueur, la largeur et la hauteur.

Économique

Je dis souvent qu’une maison bulle est économique a construire, oui mais a condition de tout faire soi même. La maison bulle est en effet très économique en matériaux mais elle prend beaucoup, beaucoup de temps. Je pense que tous les auto constructeurs et moi le premier nous sommes trompés. Nous avons construit beaucoup trop grand. En fait la réflexion devrait être : « Si la maison bulle est économique en matériaux, il faut construire petit ou compact et fonctionnel », ainsi notre maison serait rapide a construire et couterait 3 à 4 fois moins cher qu’une maison traditionnelle. En fait, vu que la maison est adaptée aux besoins de chacun, elle peut couter moins de 5 000 € à plus de 20 000 €, voir beaucoup plus si vous la faites construire par quelqu’un d’autre (bonne chance pour trouver un constructeur…). Tout dépend de votre situation (célibataire ou couple…) et de votre envie de la réaliser vous même en suivant une formation par exemple.

 

Tiny Bulle pour célibataire

Ce n’est pas un phénomène de mode mais selon l’INSEE, il y aurait 16 millions de célibataires en France et cela va grandissant. Nous sommes donc de plus en plus a vivre seul. Parfois en couple mais chacun chez soi.
La Tiny Bulle pourrait donc être la maison idéale pour célibataire.
Attention, ce n’est pas une cabane de weekend ou une chambre d’hôtel, c’est une vraie mini maison ou studio avec tout le confort pour vivre seul, manger à 4 et accueillir 2 ou 3 amis a dormir (exemple d’un parent divorcé recevant son enfant le weekend). Nous pensons qu’un célibataire peut vivre dans 20 m2 si tout est bien conçu. Imaginez l’argent économisé que vous pourriez utiliser pour plus de sorties entre amis, plus de voyages, plus de soirées au restaurant, plus de possibilités d’investissement… Vous ne seriez plus esclave de votre maison et de son entretien.

tiny bulle célibataire

Une réponse à la crise ?

Eh puis il y a la crise, cette vilaine bête, dont personnellement j’entends parler depuis plus de 30 ans (regardez les vidéos de Coluche ou Balavoine et dites moi ce qui a changé en 30 ans ?). Par contre il est vrai qu’acheter ou rénover une maison aujourd’hui, est devenu de plus en plus onéreux et même si vous réalisez tout vous même, le prix des matériaux est astronomique. Et même si les taux d’intérêts n’ont jamais été soit disant aussi bas, il est de plus en plus difficile d’emprunter car au vu des prix de l’immobilier, les banques demandent de plus en plus de garanties. De toutes façons il semble impensable de payer un crédit sur 25 ans, 30 ans ou plus, c’est une aberration. Alors dans ce contexte, la mini maison couplée a une démarche minimaliste, peut être vue comme une alternative à la construction et au logement. Pour moi, la tiny bulle est clairement une réponse à la crise que nous vivons tant sur le plan financier que sur le plan individuel et qui n’est pas prêt de s’arranger. Pour moi, construire une maison adaptée à ses besoins est la meilleure façon de devenir propriétaire sans devenir esclave de sa maison ou de sa banque. C’est aussi une façon de vivre plus simplement tout en diminuant son empreinte écologique car vivre dans un petit espace, c’est aussi vivre selon ses moyens.
Si le prix des terrains constructibles a plus que doublé en 10 ans dans certaines régions, il est encore possible d’en trouver à bas prix. Certes ce ne sera pas près de Paris et de toutes façons, la Tiny Bulle demande que certains critères soient respectés. Il vous faut chercher un terrain en pente et orienté plein sud.

Vivre mieux dans moins d’espace

Avez vous remarqué qu’en voyage nous n’avons étrangement plus les mêmes besoins qu’à la maison, on se contente de ce que l’on trouve sur place, et pourtant, nous nous sentons souvent plus libre, étrange non ? Aurait on besoin de peu pour être heureux ? Pour concevoir une Tiny Bulle, il faut donc étudier les besoins que nous avons dans une maison. Quels meubles ou pièces sont indispensables, quelle dimension doit avoir la douche, comment optimiser l’espace pour inclure un bureau… Je pense que l’on peut très bien vivre dans une mini maison si celle ci est adaptée à nos propres besoins qui ne sont bien sur pas les mêmes que ceux de notre voisin. Une mini maison ou tiny bulle permettrait d’avoir moins d’entretien a faire et donc d’avoir plus de temps pour soi et pour les autres, et ainsi de pouvoir voyager plus souvent ou simplement retrouver la convivialité du partage.

Tiny bulle nature

La bulle maquette d’Antti Lovag

La 1ère maison d’Antti Lovag est une maison bulle qu’il appellera sa maquette a échelle 1 ou sa bulle maquette. Plus tard dans les années 1970, Antti Lovag réalise le laboratoire d’interférométrie du plateau de Calern et notamment des cellules habitables pour les scientifiques, sortes de mini appartement ou mini maison bulle avant l’heure.

Tiny bulle maquette Antti Lovag

Investissement immobilier

Lorsque vous aurez construis votre Tiny Bulle et que vous vous serez rendu compte de la facilité de le faire, il est fort possible que cela vous donne des idées d’investissement. Pourquoi en effet ne pas construire plusieurs Tiny Bulle ? Je me rappelle qu’il y a 20 ou 30 ans, on pouvait s’endetter sur 10 ans pour construire sa maison mais ce n’est plus possible, sauf si vous construisez vous même en voile de béton des petits logements. La Tiny Bulle doit permettre a tous ou au plus grand nombre de devenir propriétaire de sa maison et pour certains de s’enrichir vu le faible cout des matériaux nécessaires au concept de la Tiny Bulle.

Formation Tiny Bulle

La meilleure façon de découvrir la Tiny Bulle est de venir participer à sa construction. Depuis fin juillet 2014, nous construisons en effet le premier exemplaire de mini maison enterrée sur notre chantier à Montgivray. Un stage est organisé chaque mois et permet d’appréhender la technique de construction du voile de béton avec des auto constructeurs reconnus ayant fait leurs preuves. Contactez nous au 0660159247 ou a philippe.delage@habitat-bulles.com.

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 9.7/10 (7 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +9 (from 9 votes)
La Tiny Bulle c'est quoi ?, 9.7 out of 10 based on 7 ratings

Commentaires

  1. Bonjour
    Je suis à faire des recherches sur les divers technique de construction de maison bulle. Vivant au Canada je dois tenir comptes des températures et des sanitaires. ( fosse septique, puits artésien,autonomie énergétique) J’aimerai avoir votre opinion sur la technique sac de terre ou celle en bloc de ciment ou brique. Ma vision pour le moment est celles des bloc de ciment ceinture d’acier isolé à l’uréthane intérieur extérieur avec un finie en stuco. Je n’exclue pas le voile de béton mais le temps est impératif puisque que je ne dispose que de 7 mois dans l’année pour réaliser mon projet. Merci et au plaisir de vous lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.