Projet professionnel : Green-Pod

Depuis un peu plus de 2 ans, je travaille sur un projet professionnel en rapport avec la maison bulle enterrée. Son nom ? Green-Pod. Ce projet est né de par l’expérience que j’ai acquise auprès d’Antonio Benincà et Emilie Saugues mais aussi la mienne en travaillant sur mon propre chantier. Il fait aussi suite aux nombreuses demandes que je reçois chaque semaine et a un désir personnel de reprendre une activité professionnelle. En fait on me demande souvent si je peux venir construire votre maison bulle. A l’heure actuelle, ce n’est pas possible car j’ai d’abord mon propre chantier a terminer. Mais cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas construire votre maison bulle, bien au contraire et de cela, je vous parlerais très bientôt. En attendant je vous présente ici un résumé de mes réflexions sur l’habitat m’ayant amené a la création de mon projet Green-Pod. Vous pouvez me laisser vos commentaires en bas, ils sont bien sur les bienvenus.

projet green-pod

Projet Green-Pod

Surface

Depuis plus de 50 ans, on entend parler de la maison « standard » qui ferait en moyenne 90 ou 100 m2, mais pourquoi ramener la construction d’une maison a une histoire de m2 ? Ne devrait on pas parler comme Antti Lovag, c’est à dire d’habitologie ? Parler d’une maison de 100 ou 200 m2 ne veut rien dire si ces m2 ne sont pas adaptés aux besoins des habitants. Et bien sur, un célibataire n’aura pas les mêmes besoins qu’un couple avec 4 enfants.

Projet Green-Pod

Tiny House

Je vous en ai déjà parlé il y a 2 ans et demi, le mouvement de la Tiny House est né aux États Unis à la fin des années 1990 et se développe déjà en France. L’idée est de trouver comment vivre mieux dans moins d’espace. En effet, avez vous besoin de d’avoir un salon de 40 m2, une cuisine de 15 m2, 3 chambres de 12 m2, 2 salle de bain… ? Essayez de faire la différence entre vos réels besoins et vos envies (merci Emilie).

tiny house en bois

Cabanon de Le Corbusier

Né dans le jura suisse, Le Corbusier aimait la mer méditerranée, et s’y était fait construire au début des années 1950 un cabanon, l’archétype de la maison minimum, une cabane avant l’heure, ergonomique et fonctionnelle, l’ancêtre des Tiny House sans aucun doute. 15 petits m2 avec un coin-repos, un coin-travail, un coin-toilette, un couchage, une table repas et quelques rangements. La maison de vacances idéale !

tiny-house-cabanon-le-corbusier

Modulor

Le Corbusier encore lui, un habitologue avant l’heure ? Sans doute en partie lorsqu’il pense le « Modulor », un système directement lié à la morphologie de l’homme. Modulor est un mot valise composé des mots Module et Or car les proportions fixées par le modulor sont directement liées au nombre d’or. Par ex. le rapport entre la taille moyenne de l’homme (1,83 m) et la hauteur moyenne de son nombril par rapport au sol (1,13 m) est égal à 1,619, soit le nombre d’or à un millième près (1,618).

Modulor Green-Pod

Petit bateau / grand jardin / petits problèmes

Je crois que c’est Antoine qui disait qu’il préférait vivre dans un petit bateau avec un grand jardin. Bernard Moitessier quand à lui disait à propos de son dernier voilier, Tamata, petit bateau / petits problèmes. Réfléchissez y, en vivant dans une petite maison, vous diminuerez vos dépenses énergétiques et vos factures, vous profiterez plus de l’extérieur, vous aurez beaucoup moins d’entretien, moins de problèmes à régler, vous vivrez peut être un peu comme dans un petit bateau où chaque espace est optimisé au maximum.

Projet Green-Pod

Petites surfaces

Il existe un fait étrange en France. Lorsque l’on vit a Paris ou dans une grande ville, on s’accommode très bien d’une petite surface, où chaque cm2 sera optimisé au maximum mais lorsque l’on déménage ou vit en Province, il nous vient des envies de grandeur, et on fait construire ou on achète une maison souvent plus grande que ce dont on a réellement besoin. Une grande maison s’avèrera toujours trop chère, demandant toujours plus d’entretien, nécessitant toujours des travaux, avec laquelle vous paierez toujours plus d’impôts et taxes (regardez l’augmentation de votre taxe foncière et d’habitation ou la nouvelle taxe basée sur la valeur locative)… Green-Pod propose tout le contraire, des petites maisons végétalisées, fonctionnelles et adaptées a vos réels besoins, des sortes de troglodytes modernes, des troglobulle’s comme dirait Antonio.

petite surface Green-Pod

Le réchauffement climatique

Vous serez tous d’accord pour dire que le réchauffement climatique est réel. La meilleure protection contre le réchauffement climatique aujourd’hui c’est la terre, ou plutôt vivre sous ou dans la terre. En effet, vous avez tous remarqué qu’au plus haut des chaleurs d’été, l’unique endroit où il fait bon, c’est dans votre cave. La maison Green-Pod profitera naturellement de la fraicheur l’été et chaleur l’hiver grâce au parapluie isolant de John Haut et aux idées et concept de Tom Vincent.

Cave Green-Pod

Bioclimatique

En étant orienté plein sud, enterrée avec une masse énorme de terre autour, pas d’ouvertures au nord ni a l’ouest, protégée du vent, la maison Green-Pod s’adapte à son environnement et est réellement bioclimatique. On dit que dans une maison traditionnelle, une grande partie de la chaleur est perdue par le toit et les ouvertures, dans la maison Green-Pod, cette chaleur est stockée dans la terre isolée. Avec son petit chauffage solaire, la maison devrait subvenir a ses principaux besoins. N’oubliez pas que l’énergie la moins polluante est celle que l’on ne consomme pas.

maison-bioclimatique-integree-au-paysage-700

Handicap

Dans la société actuelle, les personnes à mobilité réduite sont bien trop souvent oubliées. Même si on commence a installer des rampes d’accès dans les organismes publics, des trottoirs plus élevés pour les bus… Les maisons sont encore inadaptées aux handicapés. Pourtant il serait relativement facile de changer les normes pour les adapter aux personnes handicapées sans que cela dérange la population en générale. Un modèle de Green-Pod sera conçu spécialement pour les personnes a mobilité réduite.

Accès handicapés Green-Pod

Habitologie

Habitologie et habitologue, 2 termes qui ont été inventés par l’architecte hongrois Antti Lovag dont les maisons étaient d’abord conçues pour ses occupants. Les maisons Green-Pod sont directement issues de ses travaux. Même s’il est vrai que le rond oblige la fabrication sur mesure de certains meubles, les maisons rondes sont beaucoup plus fonctionnelles et s’adaptent aux vrais besoins des habitants.

tiny bulle antti lovag

Antisismique et anticyclonique

Grâce a sa structure en voile de béton, la maison est naturellement antisismique et anticyclonique, de plus en plus d’actualité aujourd’hui.

maison bulle bioclimatique de Montgivray

Domotique

Concevoir un habitat fonctionnel, adapté aux besoins des habitants, doit il nécessairement inclure la domotique ? Et d’abord, qu’est ce que la domotique aujourd’hui et en a t-on réellement besoin ? Pour moi la domotique est comme toutes les nouvelles normes, une façon (presque une obligation) une nouvelle fois de créer des dépenses inutiles. Après le double vitrage, on a inventé le triple vitrage qui commence a devenir presque une norme, et demain inventerons nous le quadruple vitrage destiné a supplanter le triple ? Tout ça pour faire marcher l’économie, faire dépenser les ménages et enrichir les industriels. Oui certes, mais est ce nécessaire ? Je me souviens encore des mots d’Emilie Saugues « tu dois différencier tes besoins de tes envies ». La domotique est certainement intéressante pour des grands volumes ou pour les personnes à mobilité réduite, mais est elle indispensable pour les petites surfaces ? Et qui dit domotique, dit tout électrique, donc consommation en hausse, est ce la solution ? Avez vous besoin d’ouvrir votre portail en arrivant à 200 m de chez vous ? Avez vous besoin d’allumer ou éteindre le chauffage a distance ? …

Domotique Green-Pod

La vie est courte

Je vais bientôt avoir 50 ans, 50 ans, cinquante années… Pfff que cela passe vite. Combien ai-je d’amis qui sont partis trop tôt, qui auraient aimé rester un peu plus, qui avaient tant d’autres choses a faire ici, Olivier, Michel, Maurice… Il y a tant de choses a voir et a faire sur terre qu’une vie ne suffit pas. Par exemple, j’aimerais aller visiter la Nouvelle-Zélande, voir Tahiti, le Pérou et le Chili, le Japon ou le Canada… Et vous ? Les maisons Green-Pod permettront de vivre mieux dans moins d’espace et de profiter plus de la vie extérieure, de vos amis, de votre famille, de vos loisirs… L’idée est de ne plus être esclave des weekends à arracher les mauvaises herbes repeindre les volets ou refaire la façade.

Projet Green-Pod

Green-Pod

Comme le cabanon de Le Corbusier, Green-Pod est pour moi l’aboutissement de ma recherche sur l’habitat minimum. Le concept Green-Pod est donc une mini maison bulle enterrée, fonctionnelle, adaptée aux besoins des habitants, accessible aux personnes à mobilité réduite, antisismique, anticyclonique, végétalisée, invisible des passants, bioclimatique… La maison idéale ? Non certainement pas, car la maison idéale n’existe pas. La maison idéale pour moi est une histoire de compromis et dépend de chacun de nous. Green-pod est un concept parmi d’autres, tout comme l’écoquille, l’archi-pod, le greenkub…

projet green-pod

Et c’est pour quoi faire ?

Il est bien beau ton projet Philippe, mais c’est pour quoi faire ? Soyez patient, je vous en dirais plus très bientôt. Sachez qu’un tel projet ne se construit pas tout seul, il faut une équipe que je vous présenterais la prochaine fois. En attendant je me réjouis déjà de lire vos commentaires ci dessous…

projet-green-pod-bientot-700

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 8.8/10 (8 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +5 (from 7 votes)
Projet professionnel : Green-Pod, 8.8 out of 10 based on 8 ratings

Commentaires

  1. Bonjour Philippe,
    C’est une idée très intéressante dans laquelle tu te lance. Malheureusement, l’être humain est ainsi fait qu’il a un grand besoin de propriété, qui plus est dans n’importe quelles conditions, pourvu que ça le hisse à un niveau social plus élevé que le sien!
    On le voit pour les maisons, mais aussi pour les voitures, le « look vestimentaire », et j’en passe.
    Sans s’approcher du mouvement « survivaliste », ta réflexion mérite que l’on s’y intéresse, ne serait-ce que pour vivre mieux et être beaucoup moins esclave du « paraître ».
    Je suis avec intérêt tes prochaines publications.
    Cordialement, Dom

  2. Bonjour,
    C’est Samantha de Gradignan. Ma commune au sud de Bordeaux n’a pas fait d’appels d’offre pour le choix de ses futures habitations et c’est imminent. Je passe à la mairie cette semaine. Ils veulent un architecte coordinateur de projet, je veux le rencontrer (ou me proposer coordinatrice s’il n’est pas encore en poste). Bref. Comment ce type d’habitations est possible si je veux le proposer à une commune? Les services sociaux et agenda 21 réfléchissent à mon projet : « la mairie offre un bout de terre et les gens construisent leur habitat ». Mais j’aimerais une solution globale : la mairie va devoir répondre à des obligations de logements sociaux, et je cherche une solution. Merci de vos conseils, Samantha

  3. Ce serait top d’y adjoindre récupérateur d’eau et serre comme certaines maisons aux USA afin que l’habitat soit encore plus autonome. Et peut-être des puits de lumière ?
    Concept très intéressant que je suis avec attention à suivre !!!

  4. Bonjour Philippe
    Je ne peux qu’approuver ton projet de l’habitat adapté aux besoin de chacun et surtout moins omnivores en matières d’énergie . J’ai hâte de voir la présentation de ton projet .Merci de nous faire partager t’es idée au fait moi aussi j’ai bientot cinquante ans que le temps passe vite ,comme toi j’ai des projets plein la tète et d’ordre professionel avec un re- positionnement de mon métier.Thierry

  5. Bonjour,
    Je suis complètement dans cette dynamique de pensée depuis bien longtemps. J’espère pouvoir construire ma maison bulle . Cependant, mon terrain est très humide . Il y a une nappe qui le rend trempé tout l ‘ hiver . Est il possible après avoir mis en place des drains de construire une maison enterrée? Je n’ai pas encore l’ autorisation de construire et aimerais savoir avant de faire les démarches administratives, si c’est possible. Si oui ,
    Je compte construire une salle de travail (repetition)et un atelier de construction. Je suis marionnettiste . Voilà. En tous les cas , bravo et merci . Je vous suis à 100% ☺😇.
    Bien cordialement
    Carole

  6. Ahh….habiter une niche confortable, une habitation troglodyte ou une bulle semi-enterrée…je suis avec plaisir vos infos et alimente mon rêve…en attendant de passer aux choses sérieuses, j’ai déjà le lieu, ne me manque que l’autorisation, et la technique ! Merci pour le partage de vos infos, ce monde sera solidaire ou ne sera pas, grâce à des gens comme vous, la communauté humaine se porte mieux !

  7. intéressant……. et réel.
    Petite surface bien pensée, petits travaux de construction, entretien ou ménage…. Un rêve …
    De plus, limitation du nombre des parasites qui « engluent la vie » car moins de place pour les recevoir… on se serre entre vrais amis…
    A bientôt la suite …

  8. Joli concept qui donne envie ! J’ai hate de voir la suite. C’est rassurant de lire qu’on est pas seul dans la réflexion et que la démarche est parallèle, dans une sorte de natation synchronisée à la Vincent Delerme 😉

  9. Bonjour Philippe.
    Nous sommes dans une période de réchauffement climatique avec tout ce qui en découle, cyclones tempêtes et aussi inondation. Le Green pod est aux premières loges et nécessitera de prendre toutes les précautions faces aux inondations.
    Il y a quelques années, je voulais acheter une cueva en Espagne. Je suis donc aller prospecter, et j’ai réservé une chambre d’hostel dans une cueva pour mon séjour. C’est très bien, mais il faut le supporter. On se sent un peu à l’étroit et il est difficile de vivre dans des pièces avec une porte comme seule ouverture, pas de fenêtre sur l’extérieur, pas d’aération. Il faut penser à ça.

    • De plus en plus de personnes prennent conscience que vivre dans un grand espace n’est peut être pas nécessaire, voir le développement des tiny house, des yourtes, des zomes… Mais l’important est de tester, c’est pour cela que nous permettront de séjourner une semaine dans une Green-Pod avant de se lancer pour voir si réellement c’est fait pour vous. Antti disait qu’il fallait vivre dedans quelques jours pour se rendre vraiment compte.

  10. bravo Philippe, génial cette avancée dans la réflexion, tu participes à la réalisation d’un monde où il fait bon vivre! Belle mission! Green Pod sera-t-il une troglobulle clé en main?

  11. Projet très intéressant, j’attend avec impatience la suite. Sur l’utilisation de panneaux solaires et d’autres sujets qui n’ont pas été abordé. Vive la suite.

  12. Je suis également très intéressé par toute la démarche et ce qui la sous-tend ! Bravo ! Vivement d’autres nouvelles.
    Cordialement,$
    Thomas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.