Venez apprendre à construire la maison du futur

Vous connaissez sans doute le slogan d’une grande enseigne de bricolage : Inventer la maison de demain ? Eh bien nous, nous vous invitons a venir apprendre à construire la maison du futur !

ma-maison-enterree-700

Qu’est ce que la maison du futur ?

1- Une maison en béton

Notre maison est en béton. Oh la, j’entends déjà les écologistes crier au sacrilège. Certes ce n’est pas a proprement parlé un matériau écologique mais il faut voir le concept dans sa globalité, la finalité pour nous étant une technique de construction à la portée de tous, une maison économique à construire et une maison sans chauffage. Et pour le moment, les éléments vus sur internet ou dans les magazines qui décrivent la maison écologique montrent qu’une telle maison coute au minimum 10 à 20 % plus cher qu’une maison traditionnelle car les matériaux dits écologiques ont quand même pour l’instant un prix élevé.

toit maison bulle auto-construction Istvan à Vence

2- Une maison économique a construire

La maison bulle en voile de béton est économique en matériaux. En effet, elle n’utilise ni parpaings, ni charpente, ni toiture, ni placo… juste un voile en béton de 8 cm environ qui fait office de mur et de toit mais elle est également économique car c’est la seule maison que vous pouvez construire vous même de A à Z.

optimiser plaque cp

3- Une maison à construire soi même

On supprime également le poste main d’œuvre puisque c’est vous qui devenez constructeur du fait de l’apprentissage facile de la technique de construction. Si vous deviez construire vous même une maison traditionnelle, vous auriez intérêt à avoir un ami maçon pour vous aider à monter un mur droit, un ami charpentier et un ami couvreur. Alors qu’une maison en voile de béton est plus simple, il suffit de savoir croiser du fer à béton, y accrocher un grillage et y projeter du béton. Des enfants ont participé à la construction d’espaces bulles dans le sud de la France dans les années 1980, donc pourquoi pas vous ?

bulle salon jacqueline sans tour

4- Une maison fonctionnelle

Dans une maison bulle, les meubles sont presque invisibles car conçus dès le départ et tout est fait pour minimiser les déplacements. La table repas est ronde et mobile, elle se déplace du coin repas vers la cuisine et vis et versa, les placards sont incrustés dans les murs ainsi que la banquette du salon ou les plans de travail de la cuisine et de la salle de bain. Tout est basé sur les principes d’Antti Lovag. Par ex. lorsque l’on va se coucher, on emprunte un chemin conçu pour éviter les allers et retours, on se déshabille, puis on se lave et enfin on se couche et le matin c’est l’inverse, on se lève, on se lave puis on s’habille, ainsi celui qui se lave et s’habille ne dérange pas celui ou celle qui dort. Il n’y a donc pas de meuble dans la chambre qui est réduite au strict minimum, c’est à dire le lit. Autre ex. dans la cuisine, des petits placards tournants sont incrustés dans les murs en face du plan de travail et on y range ce donc on a besoin à cet endroit…

cuisine mobile design Antti Lovag

5- Une maison bioclimatique

Notre maison est construite sur un terrain en pente orienté plein sud pour profiter au maximum des apports solaires l’hiver. De plus, la maison est enterrée et profite ainsi de l’inertie de la terre, fraiche en été, tempérée en hiver. Aucune ouverture à l’ouest pour minimiser la chaleur l’été. Des grandes casquettes couvertes de végétation à feuilles caduques s’avancent au dessus des baies au sud pour empêcher le soleil d’entrer dans la maison lors des fortes chaleurs. Chaque pièce possède son skydome (ouverture zénithale) afin d’apporter de la lumière naturelle…

maisons enterrées de Peter Vetsch

6- Et le chauffage ?

Le chauffage ou plutôt l’absence de chauffage est basé sur les principes du physicien américain John Hait qui a dédié une grande partie de sa vie à ses travaux sur le stockage inter saisonnier de chaleur. D’après John Hait et à partir du moment ou la maison est orientée plein sud et que l’on a suivit ses recommandations (voir PAHS), l’été le soleil chauffe la maison qui chauffe la terre, la chaleur se déplace toujours vers le froid à raison de un mètre par mois, lorsque la maison se refroidit, la chaleur de la terre revient vers la maison. Certains diront que c’est un peu tiré par les cheveux ou que c’est beaucoup trop simple. A ceux là je dis qu’il faut parfois prendre des risques, innover, être précurseur mais je les rassure aussi en leur disant que nous avons prévu un tuyau d’arrivée d’air pour l’installation éventuelle d’un poêle à bois et que nous avons passé dans gaines électriques spécifiques pour des radiateurs dans chaque pièce au cas ou…

poêle a bois daniel bord

7- Norme RT2012

Les visiteurs de la maison bulle de Montgivray (le chantier est ouvert au public) me demandent souvent : Et comment avez vous eu votre permis ? Je leur répond : Très facilement, après avoir rencontré le maire, la DDE, l’architecte conseil et le paysagiste conseil.
Il est certain qu’avec la nouvelle norme RT 2012, j’aurais peut être eu plus de difficultés, principalement du fait qu’avec la demande de permis, on doit joindre une étude thermique. Et dans mon cas, pour avoir une telle étude, il n’existe pas de maison bulle en voile de béton enterrée sur laquelle un tel bilan pourrait s’appuyer.
Comme je l’ai dit plus haut, il faut être pionnier, il faut innover, savoir prendre des risques, être précurseur.
Mais la bonne nouvelle, c’est que nous ferons faire toutes les études qu’il faudra pour que notre maison serve d’exemple à d’autres auto constructeurs.

MA MAISON EST LA PLUS ORIGINALE DE FRANCE

8- Et la domotique dans tout ça ?

On entend souvent que l’énergie économisée est d’abord l’énergie que l’on ne consomme pas. Nous disons la même chose pour la domotique, pourquoi tout électroniser ? Rendons plutôt les choses plus simples, avons nous besoin d’avoir des vitrages avec des capteurs solaires ? Est ce réellement indispensable de tout gérer depuis une tablette électronique ?
A lire les articles sur la domotique, on a l’impression que toute la maison sera électronisé, que tout passera par l’automatisation, stores électriques, chauffage automatique, porte à fermeture électronique… mais tous ces gadgets sont ils vraiment utile ? Sans aller a contre courant, je me demande pourquoi il faudrait tout automatiser et donc consommer plus d’énergie électrique alors qu’ailleurs on nous montre qu’il faut diminuer notre consommation.
Émilie me dit souvent de faire la différence entre ce dont on a réellement besoin et ce dont on a envie. Bien sur que ce serait génial de tout automatiser mais cela voudrait dire aussi que l’on resterait assis dans son fauteuil sans plus rien faire ? L’homme serait il devenu si fainéant qu’il ne peut se lever pour ouvrir un store manuel, allumer la lumière ? … Mais surtout, la domotique a un cout supplémentaire qui représenterait entre 4 et 10% du cout total de construction d’une maison. Est ce raisonnable de dépenser plus pour juste avoir le confort de rester allongé dans son canapé ?
Mais je ne suis peut être pas objectif puisque je ne construis pas la maison de tout le monde. Car ma maison n’aura pas de volets, la lumière l’inondera par ses skydomes et nous n’aurons pas de chauffage.

intérieur maison bulle Antti Lovag à Fontaines-sur-Saône

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 9.0/10 (10 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +8 (from 10 votes)
Venez apprendre à construire la maison du futur, 9.0 out of 10 based on 10 ratings

Commentaires

    • Bonjour
      Nous n’avons pas encore calculé exactement le cout au m2 car la maison est en construction. Nous le ferons dès qu’elle sera terminée. Ce que nous pouvons dire c’est qu’en la fabriquant soi même on est en dessous de 500 € le m2 et qu’en la faisant fabriquer, on est bien au dessus de 2000 € le m2. Dans un cas vous faites tout vous même et dans l’autre un prestataire se charge de tout. La surface à construire est également déterminante. Les articles suivants vous donneront quelques exemples :
      http://habitat-bulles.com/prix-maison/
      http://habitat-bulles.com/cest-quoi-1-maison/
      Philippe

    • Bonjour Coll
      Tout dépend de la surface.
      Si vous le faites faire, ce sera beaucoup plus cher qu’une maison traditionnelle car c’est très long et la main d’oeuvre est cher en France.
      Si vous faites tout vous même et restez dans une taille raisonnable en optimisant l’espace, vous serez en dessous de 500 € le m2 en comptant uniquement les matériaux, sans la main d’oeuvre.
      Philippe

  1. bonjour,
    selon vous quelle est la surface maximum qu’il est possible d’atteindre pour une seule « bulle » ? en hauteur ? superficie au sol ?
    merci d’avance.

    • Bonsoir Hugo

      La surface maximum pour une maison ou pour une structure en voile de béton ?
      Pour une maison, je crois que la plus grande bulle d’Antti doit faire 15 m de diamètre (Numa me corrigera au besoin), Antonio a fait 13,40 m (pour une hauteur d’un peu plus de 6 m je crois) et de notre coté, nous avons opté pour 7 m de diamètre (pour une hauteur de 4,40 m), ce qui reste a taille humaine.
      Pour une structure en voile de béton, le voile le plus grand sans aucun supports doit être le Cnit de La Défense qui mesure 218 m entre ses assises (http://structurae.info/ouvrages/cnit), ça laisse de la marge… Mais Heinz Isler a fait des grands dômes également, la coque du bâtiment Sicli à Genève fait 54 m au plus large sur seulement 10 cm d’épaisseur…
      Alors nous ne sommes rien avec nos petites bulles de 7 m.

      Ensuite tout est une question de main d’œuvre (donc d’argent) et de temps.

      Philippe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.