Comment devenir autoconstructeur de sa maison bulle ?

Comme je l’explique sur ce blog, une des alternatives pour construire sa propre maison bulle est de devenir autoconstructeur. Mais qu’est ce que cela signifie ? Est ce que je peux le faire ?

pose du nergalto chez simon

Vous savez planter un clou dans un mur ou sur une planche ? Oui ! Alors j’ai une bonne nouvelle à vous annoncer, vous pouvez devenir autoconstructeur de votre maison bulle.

En fait une maison bulle qu’est ce que c’est ?

Ce n’est qu’une maison en béton, une armature métallique sur laquelle vous projetez du béton. Il n’y a pas plus simple à construire. C’est du « tricotage » comme dirait Antti Lovag. Vous n’avez pas à apprendre à monter un mur en parpaings, ni à poser une charpente ou des tuiles, vous ne poserez pas non plus de placo. Vous apprendrez simplement à croiser des fers à béton entre eux, les lier, y accrocher un grillage spécial pour y projeter ensuite du béton. C’est tout.

Comment faire pour apprendre la technique de la maison béton ?

En venant participer à un stage pour autoconstructeur. Notre chantier accueille des stagiaires toute l’année. Nous sommes situés idéalement dans le centre de la France, dans la région du Berry, à 3 km de la maison de George Sand et près du village de La Châtre. En venant apprendre à construire votre maison en béton, vous allez être plongé dans le concret, dans la réalité d’un vrai chantier de construction mais vous aurez aussi un peu de théorie ne vous inquiétez pas.

Qu’est ce que je peux faire avec le voile de béton ?

Dans les années 70, on a vu de nombreux navigateurs se lancer dans la construction de leur voilier en ferrociment ou voile de béton. Mais le voile de béton peut aussi vous permettre de réaliser une sculpture, un faux rocher, un abri, une maison, un bassin ou carrément une piscine. On peut tout faire en voile de béton.

Pourquoi ne pas faire appel à une entreprise spécialisée ?

Parce qu’il n’existe aucune entreprise spécialisée dans le voile de béton. Toutes les personnes qui ont construit dans les années passées l’ont fait en auto constructeur et sont à 90% en retraite ou ne pratiquent plus.
Le chantier de la maison bulle de Montgivray est l’UNIQUE et SEUL chantier en France proposant des stages de formation pour apprendre la technique du ferraillage béton.

Qui va nous apprendre ? La personne est elle qualifiée ?

Nous avons plusieurs maitres de stages :
Emilie Saugues est architecte et a surtout travaillé 2 ans avec Antti Lovag sur ses chantiers de la cote d’azur,
Antonio Benincà est un autoconstructeur qui a construit deux maisons bulles dans la Loire et de nombreux travaux jusqu’en République Dominicaine,
Jérome Peyret est architecte, un discipline d’Antti qui a construit la maison bulle de Vidauban,

Combien de personnes participeront à la formation ?

Nous limitons volontairement la formation à 5 ou 6 stagiaires afin que chacun puisse apprendre et assimiler le maximum de choses. Nous pensons qu’au delà 6 personnes, il y aura trop de bruits et de discussions. Nous voulons garder une certaine convivialité qui n’est possible qu’avec un nombre limité de stagiaires.

Quel est le coût de la formation ?

Le prix de la formation est de 1200 euros pour 5 jours. Les repas de midi sont préparés par la maitresse de maison (future table d’hôtes) et pris en commun sur le chantier et sont inclus dans le prix. Afin d’offrir plus de facilités à nos stagiaires vis à vis de leur travail et de leur employeur, la formation est en général a cheval sur un weekend.
Les repas du soir et le logement sont à part, bien que certains diners pourront être pris en commun pour les stagiaires désirant rester en dehors des heures de la formation. Il y a plusieurs restaurants, gites et chambres d’hôtes à proximité, ainsi qu’un camping dans le village et plusieurs hôtels à La Châtre situé à 2 km.
Pour les stagiaires qui veulent rester plus longtemps, les jours suivants sont gratuits sauf le repas de midi. Par contre, le café et les boissons fraiches sont offert à volonté.
Nous travaillons sur le chantier toute l’année dans une ambiance conviviale.

La formation peut elle être payée par mon employeur ?

Oui, puisque vous réglez à l’association Eco-LogisduBerry qui possède son propre numéro de déclaration Organisme de formation n° 24360080836 et pouvez donc ainsi prétendre à une prise en charge du stage par les organismes de l’état (CIF, DIF ou Pôle Emploi).

Qui peut participer à un stage d’auto-constructeur ?

La technique étant à la portée d’un adolescent, je dirais que n’importe qui peut venir l’apprendre. Rappelez vous que dans les années 80, des enfants d’un collège de Saint Raphaël ont construit trois bulles dans la cour de leur école.

Existe t-il plusieurs techniques ?

Oui, il y a la technique de Pascal Hausermann que Joël Unal a utilisé pour sa maison bulle en Ardèche mais aussi Antonio Benincà, Luc Gribaldo, Simon Plumat… C’est sans doute la technique la plus simple. Et il y a la technique de triangulation mise au point par Antti Lovag. Vous apprendrez les deux techniques.

Sur quels types de terrains je peux construire une maison bulle ?

Vous pouvez construire une maison bulle sur n’importe quel type de terrain. C’est sans doute la technique la plus polyvalente. Sur de la terre, vous ferez un radier et une dalle comme pour une maison ordinaire, tandis que sur du rocher, vous pourrez prendre vos fers à béton directement dans la roche comme Antonio Benincà l’explique dans la vidéo « Construire et habiter une maison bulle, l’histoire d’Antonio et Marc » que vous pouvez recevoir en vous abonnant à notre newsletter. Grâce à la technique du voile de béton, la maison bulle s’adapte à tous les terrains.

La maison béton est elle passive ?

Une maison est dite passive si elle inclut quelques principes fondamentaux. Elle doit notamment utiliser le moins possible d’énergies payantes. Le principe est aussi basé sur l’utilisation de la chaleur du soleil, sur la très forte isolation des murs, sur l’absence de ponts thermiques…
Alors la maison béton sera t-elle une maison passive ?
Les ouvertures de la maison en béton sont orientées plein sud pour capter au maximum les rayons du soleil, chaque pièce dispose de skydomes ou fenêtres de toit apportant une lumière naturelle toute la journée, la vmc double flux récupère la chaleur de la cuisine et de l’électroménager pour la redistribuer ailleurs, les murs nord, est et ouest font 6 m d’épaisseur de terre sèche tandis que sur le toit il y a 50 cm, pas de pont thermiques grâce aux fenêtres en contre plaqué marine… Alors je crois pouvoir dire que la maison en béton devrait avoir tous les principes pour devenir une vraie maison passive.

Quelles sont les prochaines dates de stage et comment m’y inscrire ?

Les dates de stage sont détaillées ici. Vous pouvez prendre directement contact avec nous :
– Par Email : [email protected]
– Par téléphone au 02 54 06 91 59
– Par courrier : Habitat Bulles, Philippe Delage, 56 rue Henri Bonnin, 36400 Montgivray
– Par l’association Eco-LogisduBerry, 10 Place de l’Eglise 36500, Sainte-Gemme Tel. 09.72.28.81.86

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 8.5/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Comment devenir autoconstructeur de sa maison bulle ?, 8.5 out of 10 based on 2 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.