7 raisons de construire une mini maison GreenPod

Aménager un studio de moins de 20 mètres carrés est parfois un véritable cauchemar ! Pourtant, on pourrait croire qu’une petite surface est plus rapide à agencer, mais c’est bien souvent le contraire. Réussir à caser toute une vie dans 20 mètres carrés nécessite souvent un tour de magie ! C’est souvent dû au fait que l’habitant doit s’adapter au lieu, à l’appartement. Par exemple, la cuisine, le wc ou la salle de bain sont à tel endroit car c’est là que sont les écoulements, le salon et la chambre sont à l’entrée car c’est l’unique pièce de l’appartement… Alors qu’en construisant une mini maison GreenPod, on adapte réellement le logement à l’habitant.

Voici donc 7 raisons de construire une mini maison GreenPod

1- Réfléchir à ses besoins

La 1ère chose à faire, avant de se lancer dans les grandes décisions, c’est de faire un bilan de ses vrais besoins et de ses habitudes. Souvent les petites surfaces sont demandées par les célibataires, les jeunes couples, les divorcés et les retraités veufs. Ces personnes n’ont pas les mêmes besoins qu’une famille avec enfant(s). Il faut évaluer par exemple le volume de rangement nécessaire dans l’habitation. Dans une mini maison GreenPod, on peut concevoir l’espace de vie, c’est à dire la cuisine et le coin repas, devant, près de l’entrée. Puis au centre, le coin salon avec le bureau, et enfin au fond la chambre, le dressing, le wc et la salle de bain. Mis à part le wc, on a en général accès à la chambre et le bain que le soir ou le matin. Par contre, si on reçoit des amis à déjeuner, ils n’accèdent qu’au devant de la maison. Celui qui se lève le matin de bonne heure, peut déjeuner sans déranger celui qui dort encore un peu. Si on aime cuisiner, il ne faut pas hésiter sur l’espace de travail. Il y a aussi les amateurs de jeux vidéos qui apprécieront d’être un peu cachés, dans leur « bulle », devant leur grand écran…

2- Optimiser l’espace

Cela paraît évident, mais ce n’est pas toujours facile à mettre en place. Dans une petite surface, chaque cm2 doit être optimisé, afin de garder le maximum de surface pour circuler. En construisant une sorte de couloir, on peut aisément disposer les différentes fonctions d’un appartement tout le long de ce couloir, c’est ce que propose ce modèle de GreenPod.  Ainsi, chaque espace à une fonction. On entre par la cuisine et le repas, puis en avançant dans la maison, on accède au coin salon avec le bureau en face et son grand écran servant à la fois de bureau et tv, puis la chambre avec le lit et le dressing, et enfin la salle de bain avec le wc. Autrement dit, pas de place pour le superflu dans un espace aussi réduit. Chaque meuble est conçu spécifiquement pour sa fonction.

3- Dégager le champ de vision

Les architectes de petites surfaces disent que plus le regard est arrêté par des objets ou des cloisons, plus on a l’impression que la pièce est petite, il faut donc s’atteler à dégager au maximum l’espace à hauteur des yeux, pour augmenter le volume ouvert au regard. Les architectes Xavier Fenouil, David Laperche et Cyril Rheims (spécialistes des petites surfaces) conseillent d’opter pour des éléments de rangement bas, et d’éviter au contraire les étagères en hauteur. Installer le lit sur une estrade permet, par exemple, de créer tout un volume qui pourra servir de rangement en dessous. Dans la mini maison GreenPod, il n’y a aucun rangement en hauteur, mis à part le dressing, et on peut voir dehors depuis le lit au fond.

4- Éviter les cloisons

Les architectes sont unanimes, il faut décloisonner les petites surfaces afin d’en dégager l’espace et ouvrir le champ de vision dans la pièce. Certains préconisent même d’enlever carrément toutes les portes, pour créer un mini loft. En construisant une mini maison GreenPod. La seule cloison qui existe est celle faisant office de séparation entre la chambre et la salle d’eau et wc, et il est possible de la concevoir translucide afin de laisser passer la lumière.

5- A chaque coin sa fonction

Décloisonner ne signifie pas nécessairement tout mélanger. En concevant la maison comme un couloir, cela permet de séparer les espaces : le repas et la cuisine, puis la détente (salon/bureau), le sommeil… Pour chaque activité, un coin lui est réservé et aménagé spécifiquement. L’espace bureau par exemple, est au calme un peu en retrait du devant, tout comme le coin nuit au fond, et la salle de bain très intime puisque presque invisible… Les différentes fonctions se distinguent par leur mobilier.

6- Oser la couleur

Pour accentuer encore un peu plus la séparation entre les pièces tout en laissant l’espace ouvert, on peut jouer sur les couleurs. Même si on préconise souvent le blanc pour son aspect neutre, certaines couleurs renvoient la lumière. Il faut néanmoins opter pour des teintes légères et éviter les tons trop foncés. L’idéal est de garder les murs et le plafond en blanc ou gris clair et ne peindre que les meubles pour créer des zones, l’espace repas et cuisine en rouge par exemple, le coin bureau et salon en couleur terre, la chambre en beige et la salle de bain en bleue…

7- Privilégier la lumière naturelle

Qu’est ce qui manque souvent dans les petits espaces ? La lumière naturelle bien sur. Dans l’idéal, chaque espace doit avoir accès à un point de lumière. En pratique, ce n’est pas toujours possible. En construisant une mini maison GreenPod, vous allez être enterré, mais ce n’est pas pour cela que vous n’aurez pas de lumière, bien au contraire. On dit qu’une lumière de toit, apporte entre 5 et 10 fois plus de lumière qu’une fenêtre en façade. Vous pouvez donc créer un ou deux puits de lumière, au fond au dessus de la salle de bain et pourquoi pas un supplémentaire au dessus du bureau. De plus, en étant orienté plein sud, le soleil baignera votre maison de lumière toute l’année. Pensez aussi à installer des spots qui éclaireront le plafond, créant ainsi une ambiance lumineuse indirecte.
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 9.5/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
7 raisons de construire une mini maison GreenPod, 9.5 out of 10 based on 2 ratings

Commentaires

  1. Le problème que me pose toutes ces propositions est : le stockage. Où vais-je ranger l’épicerie, les légumes, les conserves et les confitures de l’été ? Où vais-je mettre mes livres, mes CD, …, mes cerfs-volants, ma chaîne hifi, toute la paperasse pour part accumulée mais aussi celle qu’il faut garder ? Où ? J’ai vécu dans 20 mètres carrés, il y a plus de 40 ans. Je démarrais dans la vie, je n’avais pas grand chose. À ce jour, je ne vois pas comment faire avec moins de .. mètres carrés. Je pense que tous ces concepteurs n’essaient pas ce qu’ils créent. Ou ne se projettent pas pour y vivre. Même en maison de vacances, ces moments où l’on vit avec moins de contraintes.
    Oui à l’idée, mais il faudrait revoir le concept en intégrant le réel besoin de ceux susceptibles d’y vivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.